Archives pour la catégorie Mot de la fin

Grande distribution

On comprend que le monde est injuste quand on pense à tous ces gens qui ont une double personnalité, alors que tant d'autres n'en ont aucune.

Péritel

Vous êtes assis dans votre canapé et vous sentez secrètement que vous succombez à une publicité de téléviseurs nouvelle génération. Comment ne pas vouloir ce talentueux objet ? Comment résister à cette image si nette, ces couleurs si appétissantes ? Pourtant il existe une solution pour rester dans le canapé et s'épargner une dépense. Il suffit de penser que cette image si nette et ces couleurs si appétissantes, vous les avez obtenues grâce à votre bonne vieille télé.

Métier en péril

Il y a deux jours la rédactrice en chef d'un magazine féminin allemand «Brigitte» annonçait ne plus faire appel aux mannequins professionnels. Dorénavant le magazine publiera sur ses pages des photos de ses lectrices.
A mon avis, la rédactrice en chef de «Brigitte» a eu une prémonition. L'avenir lui est paru claire : les mannequins n'existeront plus. Comme elles sont de plus en plus maigres, un jour elles s'évaporeront pour devenir une fine fragrance.

Photo trouvée sur le blog Lost

Ts-ts-ts

J'entends parfois en bas de chez moi des vélos qui roulent en pente douce. Ils font un petit bruit ts-ts-ts qu'on perçoit bien surtout le soir, quand les autres bruits de la ville diminuent. Ces vélos me font penser aux insectes qui communiquent entre eux dès que le soir tombe. Les vélos sont les cigales des villes.

En anglais dans le texte

Samedi dernier je mets en fond sonore la rediffusion de "On n'est pas couché" sur France 2. Y apparaît alors J.-F. Copé, ce beau spécimen appartenant à la famille de Narcissus Sarcasticus, qui à propos de la loi Hadopi dit que l'internaute recevra un warning, un avertissement donc. En utilisant un anglicisme, Copé veux-t-il montrer sa culture générale ? Veut-il montrer qu'il parle anglais ? Il n'y a pas de quoi en être fier : combien de millions d'anglophones dénombre-t-on sur la planète ? Ce warning est plutôt un manque de respect. Ce n'est pas comme souhaiter un bon week-end où tout le monde a intégré de quoi il s'agit. Tant qu'à faire, disons que l'internaute recevra un varoitus*, ou bien un paralajmërim**, ou encore un twissija***.
Si ça continue, c'est l'anglais qu'on va déclarer langue en péril. Rien qu'à entendre ces frimeurs parler de la customisation ou du coaching, je crie "au secours!" Vous voulez frimer ? Faites un petit effort. Ar-ti-cu-lez !
Bon, je n'ai rien à reprocher aux gens à qui on n'a pas donné le choix, qui devant les guichets de cinéma demandent un ticket pour "Eternal Sunshine of the Spotless Mind" ou pour "Inglorious Basterds". Un peu de compassion pour ces pauvres gens qui au collège ont pris une mauvaise décision en choisissant le portugais.
Pour conclure, je dirai que je suis pour les emprunts, mais avec poids et mesure. Et vivent les néologismes français ! "Gratte-ciel", c'est si poétique.

* avertissement en finnois
** avertissement en albanais
*** avertissement en maltais

Triple épaisseur

Pourquoi les chaînes augmentent-elles sauvagement le son pendant les pubs ?!
Certainement pour être sûres que les spectateurs les entendent bien depuis les toilettes.